fergus_geronimo_where_the_walls

 

EXTRAIT DE LA CYCLOPEENNE DE PARMESAN ( 1842-1675 )

" Je ne le supporte plus, Gérard. Chaque jour, il grandit, chaque nuit, il se tord et geint, geint, geint, il ne sait que cela, GEINDRE. Il a pourtant entièrement été repeint, verni, sculpté, mamouré, manucuré, poli, dépoli, repoli, poêlé, épilé, dépeint, pinté, pété, @pété, plâtré, pâtissé, palissandré, repu, taillé, coupé, rasé, embaumé-parfumé-chouchouté-empapaouté-sodomisé-fleuri-beurré-fariné-moulé-démoulé-farci, et même, une fois, nous l'avons embrassé.

Mais rien n'y fait. Il ne cesse de geindre, geindre, geindre. Plus que l'idée, c'est le mot qui doit lui plaire, Claire. Je manque d'air, Blair. Juste un peu plus de flair, Pierre. Et un peu moins de glaires, Robert.

Tu vois? Toi aussi, tu te tortilles, tu te recouvres de polenta et tu oublies tous les fondements de la constitution depuis le chapître huit jusqu'au chapiteau brousse.

Tu n'as pas le droit de lui donner raison. Je te parquetterais. Je t'entourerais. Je te soutiendrais, je t'appuierais, dis-moi quel est ton voeu ( quel est ton souhait? ) ©. Je n'hésiterais plus, j'irais plus loin, je grandirais, je pousserais les choses à aller vers l'avant, et les gens à retourner en arrière. Je téléphonerais à Monsieur Philippe Saint-Gildas de Rhuys pour qu'il arrange les choses, comme toujours.

Mais lui? Impossible. Il geint, il gémit, il gnarfe, il nyerf même, et c'est impossible.

Comment allons nous faire de lui? Qu'allons nous nous en débarrasser? Qui était cette femme, l'autre soir, au café-flutiau de Versailles Sud, avec laquelle tu semblais avoir des accointances, voire même des suprenances héroïques? Tu chanteras bien plus tard, mais il sera trop tôt, et tu n'avais qu'à te faire prévenir!

La vérité, c'est que je ne supporte plus Gilbert. Ou Gérard, quel que fut son patronyme, qui n'est pas trop de Nîmes, je ne peux plus le reniffler sans perdre mes orteils.

C'est vraiment le pire de tous les chiens-porte-manteaux d'Afrique Verte.

Bien à toi, Carlos Bouquetos. "

Que nous apprend cet extrait? Quelle est la réponse du Maréchal Gilbert?

En trois points distincts mais connectés, vous expliquerez ce que l'auteur entend par " Mentholé au lait " à la ligne 10247, et vous en déduirez la nature même de l'être.

Vous conclurez en citant Petit Câlin et dessinerez dans un troisième temps la circonférence de Jean-Marie Messier.

Enfin, vous aborderez la géographie du Burhkistan, pays imaginaire dans les châteaux de la Loire, mais dont l'auteur aimait à se repaître de ses plats délicieux et arborés.

Bonus : traduire ces paroles de Michel Galabru en égyptien moderne : " ╩⌂Þ¶‼l▒╠♀) "

( cette question compte pour 2% de la note finale )

( poils aux sphères nasales )