21 septembre 2011

Un suçon pour Marité.

Un peu de pluie tombe sur un rythme techno dans la ville. Des poupées reprennent en rythme cent mille mélodies difformes et impénétrables qui ne chantent pas le soleil. Les légumes du soleil, eux, s'étalent sur des étals létaux attelés aux étaux. Tôt, toto tâtait ton totem tatillon tentant, attentant à ta tristesse scélée sous la sueur soucieuse sise en son sein. Je pourrais continuer des heures ainsi, mais il PLEUT sur cette PUTAIN de ville. Sur un rythme bossa, les fantômes des oiseaux ne s'en vont plus bien loin. Elle est là, la... [Lire la suite]
Posté par NiWard à 02:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2011

Permettre et redonner du doux.

  Chère Coriandre, Il était une fois toi et moi. Des toits et moi. D'étroits émois. Detroit et toi. Deux, et trois, et moi. Des fois, toi et moi, ça n'allait pas. Parfois, lui et moi, on n'arrêtait pas. Tu étais là, toi, lui, moi. Nous étions nous. Où étions-nous. Parmis nous, des milliers de minous. Moitié toi, moitié moi, moitié nous. Mi-nous. C'était fou. Tu aimais. Tu aimais Aimé. Aimé t'aimais et nous aimions nous aimanter à cette vie bien disparate. Toi, moi, Aimé. Nous tous, aimés. Vraiment aimés. Hé mais... es-tu sûr... [Lire la suite]
Posté par CaliKen à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2011

L'immersion par l'agrégat

Mon cher Papier Journal,                   Aujourd'hui, je suis venu te parler de l'alcôve. Hier, c'était demain, et déjà, déjà. Peux-tu me regarder dans les fesses quand je te parle? Et cesser de reluquer cette jeune garagiste hongroise? Tu me dégoûtes. Tu me donnes envie de brosse à poulet avec deux outres détruites. A jamais. Pour toujours. Suce mon plâtre, baybé.     ... [Lire la suite]
Posté par NiWard à 01:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 septembre 2011

Parpin, poudre et placenta

  Quatre. Quatre sur le dénivelé huit. Huit et 5 qui nous font bleu. Bleu de toi, bleu de moi, Am Stram Gram, bourre et bourre et bourre ta mère. OH ! Chère gencive, Cela fait maintenant douzes lunes que je remets mes lunettes de façon stylée en espérant que le soleil fasse un reflet dedans et que je dise une phrase pleine de sens pour que les gens ne voient plus mes yeux et se disent que "ouais, il a du style avec ses lunettes". Malheureusement, de mystérieuses créatures font en sorte de masquer le soleil et je me déposer... [Lire la suite]
Posté par CaliKen à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2011

Synthèse arboricole & filature Grecque

  EXTRAIT DE LA CYCLOPEENNE DE PARMESAN ( 1842-1675 ) " Je ne le supporte plus, Gérard. Chaque jour, il grandit, chaque nuit, il se tord et geint, geint, geint, il ne sait que cela, GEINDRE. Il a pourtant entièrement été repeint, verni, sculpté, mamouré, manucuré, poli, dépoli, repoli, poêlé, épilé, dépeint, pinté, pété, @pété, plâtré, pâtissé, palissandré, repu, taillé, coupé, rasé, embaumé-parfumé-chouchouté-empapaouté-sodomisé-fleuri-beurré-fariné-moulé-démoulé-farci, et même, une fois, nous l'avons embrassé. Mais rien n'y... [Lire la suite]
Posté par NiWard à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,