Par mille fois, plus jamais jadis.

 

6153198284_c1a147259a

 

Par dix fois au moins, et plus pécuniaire qu'elle tu débordes. Simplement en jambon pané nul ne puisse devenir que si ouatmille merdouilles s'entrechoquent en un point.

Dehors plus d'animaux.

Fêtes et banquets, jamais j'aimerais jouer aux jeux j'avoue j'imagine j'espère j'urine, dans du riz. Toujours.

Blanc, jaune. Jaune d'oeuf, blanc de poulet. Narine infernal qui m'effraie dans la nuit. Je me réveille en sueur, la lueur du sang me semble. Et elle bande son muscle tel un poulet never fatigued. Et elle tend sa jambe et cela me rend fou. Salace et salaud, salade et fenouille. Ca lasse ma culpabilité que de te savoir à mille lieux de moi. Voilà 28 Michel Denisot que je t'attends fébrilement, que l'effet de ma fée sur ton cul de chouette t'empourpre mille fois sur ta peau douce telle le Christ aux Invalides, en concert pour 2 tournées magiques avec du feu et des vignettes Panini.

 

D'ailleurs, je les ai toutes. Dans la famille Gerbille, je voudrais Paul Emploi. Arrête.

 

Arrête.

 

ARRÊTE !

 

Arrête le temps Q10. Fais de nous des êtres de chair, chers au coeur  des gens, ceux qui croient encore au lendemain qui sifflent dans les oreilles de ces bourriquets salauds. Jamais plus jamais je ne te mangerai dans les yeux car nul ne sait si jamais plus jamais je ne te mangerai dans les yeux. Il s'en faudra de peu que plus ou moins six gars fument des cigare dans six gares ou des voitures garés en double file se disent "gare au gorille" et se gave de glue sans gourmandise.

Un enfant m'appelle Papi depuis huit coups de téléphone, j'ai peur

 

Allons chanter et ne disons pas que Niward suce pour 18 chocolats belgesespèce de mongolien

 

MONGOLIEN

Qui suce dru par dix et qui se retrouve dans du maïs la tête dans l'cul Lulu ? T'as pas gerbé, tu gerbes haut ? Enorme poster d'animal fou qui te regarde dans ta chambre en pleurant dans les yeux.

Pleure dans mes yeux, crache dans ma bouche, chie dans mes fesses, créé la créance dans le cratère de toutes mes créations. Je veux connaître le début par le début, et la fin par la faim. Je veux me nourrir de ce que je suis, et valider Bruno Masure dans un cartable véritable. Je veux appuyer sur Appuyer Sur et refuser de dire OUI à ceux qui l'espèrent.

 

BANCO

BANQUETTE

BLANQUETTE

BLANCO

 

Ton ami de papier-peinture,

Pépito-Pablo-Pueblo-Pablito-Valérie