Ce message s'adresse à tous les employés.Dave-Mead-photographer-15

Je répète, ce message se dresse au trou déployé.


Retirez vos slips de bains et enfourchons le cornichon de l'aventure. Il nous sourit déjà, qui s'enfuit déjà, qui sera sera.

Selena Williams le disait dans son dernie roman aux opiacées : " Truite, Saumon, tout ça, c'est d'la viande naturelle. "


J'irais plus loin : ne jetez plus vos mamies/boulangeries/camaraderies au loin, elles brossent encore.
La coupe à la brosse à chiottes, ça, c'est le futur.
Quand j'étais enfant, nous jouions avec des yeux de chats dans les grandes prairies. Et personne ne nous lançait de semoule. Non, personne.

Et toi, familièrement engoncé dans ton parking multicolore, tu attends que tes anciens camarades de collège reviennent te tourmenter, que ton directeur artistique en slip te chante du Dalila en karaoké, alors que la petite serveuse de ce restaurant Berlinois serait désincarnée et pleurerait toutes les larmes qu'elle n'a plus.

Quand soudainement, il te faudra sauver le monde d'une destruction par léchage patriotique, ne viens pas me voir. Je ne signe aucune pétition.
C'est pas sous la recette du cheezeburger que tu trouveras mon blaze.
Je n'autographie que les orthographes.

 

L'autodafé, ça, c'était le futur. Brûlons tout ce qui nous dérange, et nourrissons-nous de leurs fumures.

Au bûcher ! Et moi le premier.

Si la toux sèche de toute seiche est tout, je sèche mes trous aux su de tous et ils s'achètent toutes les chasses d'eau.
Alors que l'or de Laure et les lauriers de l'aurore n'allèrent lier les lyres qu'à la lie de leurs lit, lit-on lorsque l'élue lance les laids sur les laies.

 

Le temps de pleurotes multiplié par l'élongation d'un membre, voilà le futur.

Tu découvriras ainsi les trésors inestimés des profondeurs obscures, les pics inestimables et chauds de l'usure, la fièvre et la folie qui doucement t'y mènent, alors que lentement tu mâchais ton hymen.

 


Bernard Mabille pour L'Hiver.