26 avril 2013

Tableau de bord adjacent. Isabelle Adjanou.

  Mon cher Connery,   Ce sacerdos ne peut plus tenir. Certes, ça sert d'os, ce sourd murmure aux fruits inconnus, mais, jusqu'à quand ? Sérieusement, jusqu'à quand ? Mes doigts tappotent le clavier avec l'agilité de Gille T. T'es fou quand tu dis que des liaisons niaises naquirent en Bulgarie. Nous partagerons alors nos multiples histoires communes, un peu comme celle du fou qui pris peur, ou celle de l'arboriste va-nu-pied qui portait des chaussettes de l'infini. Si seulmeent nous avions pu prendre le camion jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par CaliKen à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2013

Hommes qui pleurent et Daïquiri

  Bernard, Bernard, Bernard, par trois fois mon Bernard, Tu es sacré, menton. Tu es sacrément con. Tu es un Saint, Bernard. Un saint aux beaux tétons. Pour aucune fillette expansée par deux fois je n'aurais parcouru la distance parfois, lors d'une danse insolente sur du sable arborio.La chamelle ne suce jamais loin du chameau.   La flannelle t'a suivi bien fort loin de chez toi, et nourris par moments tous ces chiens aux abois ! Que dis-tu à ces croûtes qui poussent au fond des yeux, quand la détresse s'empare... [Lire la suite]
17 avril 2013

Un milliard de prestations gratuites

  Cher Document1,   « Par plusieurs fois nous avons tenu des discours autarcique. Je pars, puisant ma foi dans des nouilles ténues, et dix courtes otaries. J’ai l’espoir et plusieurs voix m’ont élu, plus jamais plus jamais. »   Voilà à peu près ce que m’a dit Albin Michel lors de notre dernière entrevue en Ford Fiesta, dans la journée de Mardi à Avril. J’ai eu beau protester, son prolapsus génital était bien trop exergue et frudibou, et l’utilisation massive de ragondins n’a pu que soutenir le projet... [Lire la suite]
07 avril 2013

Le métro n'était pas assez.

      Ils étaient quatre dans la nuit.Le plus grand, nommé Wilmur, était également le plus érudit." regardez ", clamait-il.Et ils virent. Le second était une machine à fraiser les brebis galeuses dans ton genre. Il était certes noir, mais ô combien diurétique.Aucun poulpe passif n'avait palpé son océan pacifique depuis plus de plusieurs pilosités. Quand vint le troisième, tous se tordirent en hurlant, car il n'en était pas ainsi. Etonné, il vint à eux, et en ces mots s'extirpa : " bleu, bleu, deux mille quinze,... [Lire la suite]